Gîtes et chambres d’hôtes, quelles différences ?

Pour un bourlingueur ou un simple touriste de passage quelque part, il faut souvent faire halte pour passer ne serait-ce la nuit. Quel type d’hébergement lui conviendrait le mieux ? Voyons ce que proposent gîte et chambre d’hôtes.

Le Gîte : qu’est-ce-que c’est ?

Un gîte est un meublé de tourisme : c’est une maison, une villa ou un appartement, meublé et tout équipé, mis à disposition d’une clientèle de passage qui la loue pour y séjourner. La location pour le séjour peut être d’une journée, d’une semaine ou d’un mois. L’habitation des propriétaires du gîte n’est souvent pas loin du lieu.
Les gîtes disposent d’une cuisine, d’une salle d’eau et sanitaire, ainsi qu’une ou plusieurs chambres. Ils sont prévus pour accueillir entre deux et quinze personnes. Ils sont classés selon leur confort et leur qualité. La location d’un gîte se fait généralement du samedi au samedi mais elle peut aussi se faire pour un week-end ou encore sur des courts et longs séjours. La durée maximale de cette location est de douze semaines consécutives.

 

Qu’en est-il de la Chambre d’hôtes ?

Une chambre d’hôte(s) se situe chez un particulier, l’habitant d’une ville, dans sa résidence principale ou secondaire, dans le bâtiment principal ou dans un bâtiment attenant. C’est une chambre aménagée avec linge de maison fourni, et donnant accès à des WC et à une salle de bain privative équipée d’un lavabo, d’une douche ou d’une baignoire. Le propriétaire peut également proposer la table d’hôtes pour faire partager un repas fait maison.
La maison pourra proposer au maximum cinq chambres, pouvant recevoir jusqu’à 15 personnes. La location d’une chambre d’hôtes se fait à la nuit et inclut toujours le petit déjeuner. La chambre d’hôte s’adresse à des visiteurs « itinérants » ; on y séjourne la plupart du temps autour de deux à cinq nuits consécutives, rarement au-delà d’une semaine.

 

Différences majeures

Louer un gîte, c’est comme se sentir chez soi. On fait soit même sa cuisine, son ménage. Louer un gîte, c’est être entièrement autonome. Par ailleurs, on loue un gîte lorsqu’on est généralement plusieurs, ce qui garantit un brin de convivialité. Choisir l’hébergement dans un gîte, c’est donc allier autonomie et convivialité. Les chambres d’hôtes sont quand à eux tout aussi assez conviviales, bien plus conviviales que les hôtels. On est reçu par l’habitant et accueilli comme un proche ou un membre de la famille. Le propriétaire est à l’écoute de son hôte et la convivialité est donc de mise. Puisqu’il existe autant de chambres d’hôtes différentes que de propriétaires, l’originalité et la personnalisation sont de mise. Mais l’on ne dispose pas d’une autonomie semblable à celle dans les gîtes.

 

En définitive, la location d’un gîte ou d’une chambre d’hôtes, pour le vacancier ou le visiteur de passage, dépend de son degré d’autonomie (allié au fait qu’on soit seul ou à plusieurs), la durée de son séjour et la nature de celui-ci. Même s’ils sont moins répandus que les hôtels, les gîtes et chambre d’hôte offrent bien plus de convivialité.